ReLoad

Thierry Jaouen ~ WikiBlog
"Rien à foutre d'être lu, tant que je peux me relire."

Outils pour utilisateurs

Outils du site


blog:2013:04:12:boinc_client

Boinc Client

Envie de donner du temps CPU pour de “bonnes causes”… et bien essayons le client “Boinc” pour satisfaire de multiple projets, au choix.

~~READMORE~~

Source:

Installation

Comme j'utilise Debian “64 bit”, et que “boinc” utilise des ressources “32 bit”, il faut ajouter l'achitecture “i386” comme cela:

# dpkg --add-architecture i386

… ensuite, les dépendances vis a vis de “i386” devrait être résolu automatiquement par “aptitude”.

Donc:

# aptitude update
# aptitude install boinc-client

Mettre , ou pas , un mot de passe comme cela:

# echo <MOT_DE_PASSE> > /etc/boinc-client/gui_rpc_auth.cfg

Remplacer “<MOT_DE_PASSE>” par un mot de passe de votre choix !

boinccmd

boinccmd , parce qu'on est sur un “putain de serveur” sans interface GUI.

Source:

Joindre un projet

choisir un projet

On peut faire son choix par là par exemple: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_projets_BOINC

Pour tester, je choisis un grand classique: SETI@Home

créer un compte

Donc, pour le projet “SETI@Home” :

$ boinccmd --passwd <MOT_DE_PASSE> --create_account http://setiathome.berkeley.edu <ADRESSE_EMAIL> <PASS> <NICKNAME>
status: Success
poll status: operation in progress
account key: xxxxx
<MOT_DE_PASSE> celui renseigné (ou pas) dans gui_rpc_auth.cfg
<ADRESSE_EMAIL> une adresse valide
<PASS> un mot de passe a choisir
<NICKNAME> le nom du compte

L'e-mail pourra servir ultérieurement pour s'identifier sur le site web du projet.

vérifier compte

On peut verifier que le compte est bien enregistré avec:

$ boinccmd --passwd <MOT_DE_PASSE> --lookup_account http://setiathome.berkeley.edu <ADRESSE_EMAIL> <PASS>
status: Success
poll status: operation in progress
account key: xxxxx

Joindre

$ boinccmd --passwd <MOT_DE_PASSE> --project_attach http://setiathome.berkeley.edu <ACCOUNT_KEY>
<ACCOUNT_KEY> le “xxxx” sur la ligne “account key” ci-dessus

Vérifier la joinction :

$ boinccmd --passwd <MOT_DE_PASSE> --get_project_status
======== Projects ========
1) -----------
   name: 
   master URL: http://setiathome.berkeley.edu/
   user_name: 
   team_name: 
   resource share: 100.000000
   user_total_credit: 0.000000
   user_expavg_credit: 0.000000
   host_total_credit: 0.000000
   host_expavg_credit: 0.000000
   nrpc_failures: 0
   master_fetch_failures: 0
   master fetch pending: no
   scheduler RPC pending: yes
   trickle upload pending: no
   attached via Account Manager: no
   ended: no
   suspended via GUI: no
   don't request more work: no
   disk usage: 0.000000
   last RPC: 0.000000
   project files downloaded: 0.000000

En fait, c'est encore un peu vide, mais ça va se remplir.

Aprés quelques secondes, plusieurs process setiathome-… fonctionne en prenant 100% des ressources de chacun de mes CPU :-)

PS: ce n'est pas mon PC perso… Je fais travailler un serveur avant mise en production. Bien sur, en prod, il n'y aura pas “boinc” ! :-P

Maintenant, la commande suivante avec “–get_project_status” est un peu plus bavarde:

======== Projects ========
1) -----------
   name: SETI@home
   master URL: http://setiathome.berkeley.edu/
   user_name: <NICKNAME>
   team_name: 
   resource share: 100.000000
   user_total_credit: 0.000000
... etc ...

Quelques commandes de bases

Mettre en pause:

$ boinccmd --passwd <MOT_DE_PASSE> --project http://setiathome.berkeley.edu suspend

Redemarrer:

$ boinccmd --passwd <MOT_DE_PASSE> --project http://setiathome.berkeley.edu resume

Etc…

Voir plus loin: http://boinc.berkeley.edu/wiki/Boinccmd_tool


blog/2013/04/12/boinc_client.txt · Dernière modification: 2013/04/15 14:41 par thierry